Le Carnet de Nadia Vaillancourt

22 avril 2020

C’est par une journée ensoleillée du mois de mai que j’ai pris la route direction Sainte-Angèle-de-Mérici afin d’aller à la rencontre de Nadia Vaillancourt, biologiste de formation et surtout, l’entrepreneure derrière le projet La Cabottine

Nadia nous accueille ce matin-là, entourée de sa famille, car il faut comprendre une chose, c’est un travail d’équipe avant tout et chacun mets la main à la pâte dans cette entreprise de cueillette du Bas-St-Laurent. 

Cela fait plus de 25 ans que Nadia et son conjoint ont développé une passion pour les végétaux mais ce n’est en 2014 que l’entreprise La Cabottine a officiellement vu le jour.

Étant naturellement des passionnés de forêt et de nature, le couple s’adonnait à l’époque à de longues expéditions de canot. Dans un but d’alléger les sacs à dos, la cueillette de végétaux s’est avérée une option efficace (et délicieuse) en plus de s’intégrer éventuellement dans leur alimentation quotidienne.

C’est en parallèle à cette passion et suite à un passage à travailler auprès des agences forestières où elle y faisait, notamment, l’inventaire des milieux fragiles, qu’est née l’entreprise La Cabottine un peu plus tard.

C’est maintenant plus de 200 variétés de végétaux qui sont cueillis au courant de l’année à commencer par la saison printanière. On débute habituellement celle-ci par la récolte des bourgeons, du poivre des dunes, des têtes de violons, du mesclun forestier et des coeurs de quenouille pour ne nommer que ceux-ci. Ensuite, au courant de l’été, on fera la cueillette de petits fruits sauvages et de plantes de bord de mer. S’ajoute à cette belle variété de produits les champignons sauvages et des produits dérivés: sel de champignons sauvages, tartinade, et plus encore.

Nadia offre également une gamme de produits comme des tisanes forestières dans lesquelles elle y ajoute, en plus des feuilles, la fleur de thé du labrador qui donne un arôme plus subtil et en finesse. 

Des activités de randonnées guidées sont également offertes afin de découvrir, par exemple, les différentes plantes sauvages et les infusions possibles avec celles-ci. Ces ateliers comptent une partie théorique, pratique via la randonnée et ensuite la période de dégustation.

La cueillette éthique et le respect des écosystèmes est au coeur de l’entreprise et des valeurs de Nadia, elle en fait son cheval de bataille.

C’est une véritable passionnée et une travaillante que j’ai eu la chance de rencontrer, une femme qui s’est également dotée d’une belle équipe et d’une famille en or pour l’épauler dans ce magnifique projet. 

En plus des différents végétaux et produits de toutes sortes vendus dans les marchés publics, surveillez le site internet de La Cabottine ainsi que la page Facebook pour rester à l’affût!

Nancy Guignard

Nancy Guignard

Amoureuse du Bas-du-Fleuve, raconteuse d'histoires en mots et en images, toujours à la recherche d'une nouvelle aventure, par curiosité et goût du risque.